Site de l'université de Franche-Comté
En Direct

Le papillon fait de l’effet

Vignette du numéro 260 de Septembre 2015

Article publié dans le numéro 260 de Septembre 2015
Voir le sommaire
Télécharger le numéro


Le Centre d’écologie chimique compte parmi les neuf centres de compétences de l’université de Neuchâtel. Étudier les interactions entre les plantes et les insectes constitue l’un de ses points forts. Favoriser les interactions entre la recherche scientifique et le grand public fait aussi partie de ses préoccupations.


Aérien, coloré et fascinant pour le plus grand nombre, le papillon apparaît comme un vecteur de communication idéal. Les chercheurs vont aiguiser la curiosité du public en présentant de lui des aspects méconnus et passionnants, notamment les organes sensoriels intervenant dans l’olfaction, la gustation ou la vision, particulièrement sollicités par les papillons pour la compréhension de leur environnement.

Papillon vert


Comment les papillons savent-ils reconnaître les plantes favorables pour la ponte de leurs œufs ou au contraire celles qui sont toxiques pour leurs larves ? Comment les plantes réussissent-elles à faire appel aux ennemis naturels des chenilles en émettant des odeurs attractives, en réaction à une attaque ? Et quelles stratégies de défense les papillons sont-ils capables d’opposer à leurs prédateurs ? Les chercheurs auront recours à la vidéo et à l’animation 3D pour raconter la face cachée et parfois invisible de la vie du papillon, un projet mené en partenariat avec le Papiliorama de Chiètres, situé non loin de Neuchâtel, qui enrichira ainsi son offre documentaire à destination des 250 000 visiteurs qu’il accueille chaque année.


Le projet a été retenu à hauteur de 50 000 CHF par le Fonds national suisse dans le cadre de son programme de promotion de la culture scientifique.