Université de Franche-Comté

Éclats, revue électronique de sciences humaines et sociales

Ye Xian, une Cendrillon chinoise née en 850.
Image Shen Yun Performing Arts

Nouvelle référence en lettres, langues, arts du spectacle, sciences du langage, de la communication et de l’information, Éclats est une revue scientifique animée par des doctorants de l’université de Franche-Comté et de l’université de Bourgogne, réunis sous la bannière de l’école doctorale LECLA à UBFC.

« Éclats n’est pas une revue de doctorants publiant leur production, mais une vraie revue scientifique animée par des doctorants », précise Pascal Lécroart, directeur de l’école doctorale.

Le sommaire comprend un dossier thématique constitué d’articles scientifiques, des comptes rendus d’ouvrages et de manifestations scientifiques, des entrevues, des témoignages et des parcours doctoraux ou des présentations d’œuvres artistiques, ainsi que l’indique le descriptif de cette publication annuelle, disponible sous format électronique.

Pour sa première édition, Éclats a choisi pour thème central « traduire l’autre ». Abordée selon des objectifs, des contextes et des sensibilités différentes, dans le monde de la recherche comme dans le domaine professionnel, la traduction échappe à toute définition formelle, et sa pratique pose de nombreux questionnements.

Traduction rime avec adaptation et interprétation, une complexité linguistique et culturelle qui constitue le fil conducteur du dossier. Comment le mythe de Cendrillon est-il restitué aux enfants de la Chine populaire d’après 1949 ? Une traduction française parvient-elle à témoigner de la double appartenance culturelle d’une œuvre littéraire, ici mexico-américaine ? Et pourquoi est-il si difficile de traduire l’humour, en particulier celui des auteurs de l’ex-Allemagne de l’Est ? Avec de tels exemples, Éclats illustre la vocation académique des sciences humaines et sociales.

La revue témoigne que les chercheurs de ce domaine savent aussi se tourner vers le monde de l’entreprise, à qui ils peuvent utilement proposer leurs compétences et les richesses de leurs disciplines. La responsable de l’entreprise ERDIL explique ainsi dans ce premier numéro comment elle a monté sa société, comptant aujourd’hui plus de vingt collaborateurs, avec l’analyse sémantique automatique pour cœur de métier.

« Le comité de rédaction a souhaité élargir les formes d’intervention attendues dans une revue scientifique universitaire : il a donc lancé un appel à témoignage auprès de jeunes chercheuses et chercheurs, incluant le secteur privé, afin de faire connaître des travaux et des métiers, de susciter des réflexions, des questions et des envies », soulignent Oihana Husson et François-Claude Rey, doctorants membres du comité de rédaction de la revue.

 

Éclats, revue des doctorantes et doctorants de l’école doctorale 592 LECLA, plateforme de revues scientifiques PREO, MSH Dijon, https://preo.u-bourgogne.fr/eclats/
retour