Université de Franche-Comté

L’économie comportementale
inscrite à la rentrée d’UBFC

Le master Intelligence écono­mique s’intéresse aux concepts de l’économie comportementale et à l’exploitation des outils numériques pour l’élaboration de statistiques dans ce domaine. Mis en place par la fédération d’établissements UBFC, il est placé sous la responsabilité administrative de l’UFR SJEPG1 de l’université de Franche-Comté et de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Dijon, et sous la responsabilité scientifique des laboratoires CRESE et CREGO2. Le master prend appui sur des cursus déjà existants, auxquels il apporte de nouvelles options et des modules d’enseignement adaptés à des objectifs spécifiques.

Cette formation à vocation internationale dispensée en anglais propose un programme encore relativement inédit en France, et s’adosse aux recherches les plus récentes. À la croisée de l’économie, de la psychologie et du management, le master est en grande partie dédié aux théories comportementales qui, depuis une dizaine d’années, bousculent le modèle un peu rigide de l’Homo economicus. « En réalité, les comportements humains intègrent une part d’irrationnel et d’émotion que ne prennent pas en compte les théories classiques », expliquent Karine Brisset et François Cochard, tous deux enseignants en écono­­mie à l’université de Franche-Comté et chercheurs au CRESE.

1 UFR SJEPG – Unité de formation et de recherche des sciences juridiques, économiques, politiques et de gestion

2 CRESE – Centre de recherche sur les stratégies économiques / CREGO – Centre de recherche en gestion des organisations

 

Une logique de comportement revue et corrigée

L’explosion de l’économie expérimentale et comportementale depuis les années 2000 permet de vérifier de manière plus fine comment s’opère la prise de décision. Les expériences menées sont source d’une meilleure compréhension, limitant les biais d’interprétation et les erreurs de jugement ; les théories qui en sont issues permettent de mieux anticiper les options de consommation, les attitudes individuelles ou de groupe, ou encore les réactions face à des changements d’organisation. « Le master s’oriente aussi bien vers l’économie avec l’étude des marchés, que vers le management avec l’organisation des entreprises. » Parallèlement à leur réalisation en laboratoire, les expériences comportementales se nourrissent de données de masse dont la collecte, le traitement et l’interprétation nécessitent le recours à des outils statistiques et informatiques. Ces aspects de big data et de compétences numériques constituent le second volet spécifique à l’enseignement du master.

S’adressant principalement à des étudiants ayant suivi des parcours en économie et gestion, mais aussi aux étudiants issus de filières scientifiques, le master est dispensé à la fois à l’université de Franche-Comté et à l’université de Bourgogne : la première année à Besançon, autour des questions d’analyse économique et statistique, la seconde à Dijon, autour des aspects de management.
Au terme de ces deux années de formation, les étudiants venus des quatre coins du monde seront prêts à occuper des postes de conseil ou à devenir chefs de projet dans les domaines comme le marketing, les ressources humaines, la communication, la digitalisation… « De manière générale, il s’agit de permettre aux étudiants d’être capables de mener une analyse stratégique, économique et managériale qui intègre les biais cognitifs des agents et la prise en compte de facteurs psychologiques, ce qui est essentiel pour la prise de décision stratégique et opérationnelle dans des projets privés et publics. »
La première promotion du master accueille en cette rentrée 14 étudiants ; outre un étudiant français, ils viennent de Russie, d’Arménie, de Bolivie, des États-Unis, d’Afrique du Sud, du Nigeria, d’Éthiopie et du Maroc.

 

12 masters internationaux en Bourgogne - Franche-Comté

C’est à la rentrée 2017 que les premiers masters internationaux ont été mis en place par UBFC. Créés en adéquation avec des recherches de haut niveau menées sur la région, les masters de la communauté d’établissements ont été élus par un comité d’experts internationaux pour la qualité de la recherche à laquelle ils sont adossés, pour leur lisibilité sur la scène internationale, pour leur capacité à attirer les étudiants, et notamment les étudiants étrangers. Les mentions des masters sont accréditées par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et sont aujourd’hui au nombre de 12 :

Mathématiques physiquesAutomatique et robotique Économie de l’environnement, de l’énergie et des transports Science du médicament

Chimie moléculaire Humanités numériques Biologie de la conservation Physique fondamentale et applications Systèmes de calculs embarqués

Sciences et technologies de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement • Culture et communication • Intelligence économique

Chacun des masters comporte un ou plusieurs parcours. Pour en savoir plus : www.ubfc.fr/masters/

 

 

Contact :
CRESE
Université de Franche-Comté
Karine Brisset / François Cochard
Tél. +33 (0)3 81 57 28 31 / 81 66 67 76
retour