Université de Franche-Comté

Chercheurs et sportifs, une équipe hors pair

Forts d’une longue collaboration, le laboratoire C3S de l’université de Franche-Comté et l’équipe Groupama-FDJ changent de braquet et passent à la vitesse supérieure avec la création du LabCom LAME, un laboratoire commun pour tendre vers toujours plus de performance sportive.

Un LabCom réunit les compétences et les moyens d’un laboratoire de recherche publique et d’une entreprise privée. LAME – pour Laboratoire athlète matériel environnement – est le premier, et pour l’instant le seul LabCom en France dédié au domaine du sport. Il associe les forces vives du laboratoire universitaire C3S, l’U-Sports de Besançon et de l’équipe cycliste Groupama-FDJ, qui depuis de nombreuses années déjà font équipe. Dans la corbeille de mariage, le C3S apporte son expertise dans des domaines comme la physiologie, la biomécanique ou les neurosciences, l’U-Sports ses étudiants investis dans la filière entraînement sportif, et Groupama-FDJ son expérience de terrain, ses équipements et deux équipes professionnelles : l’une évolue au niveau World Tour, le plus haut niveau du cyclisme international, et l’autre dans la catégorie Continentale (3ème division).

Alain Groslambert, responsable de l’équipe Sport et performance au C3S, et Frédéric Grappe, qui est passé l’an dernier du staff du laboratoire à la team Groupama-FDJ et en est désormais directeur de la performance, codirigent la nouvelle structure et expliquent l’intérêt de cette union légitime, célébrée en janvier : « La création du LabCom donne les moyens techniques et administratifs de mieux organiser et d’amplifier les actions engagées, ainsi que de développer de nouveaux projets de recherche ». L’objectif étant de fonctionner en autonomie au terme des 3 ans de l’aide accordée par l’Agence nationale de la recherche pour le financement de thèses, de salaires et de matériel.

Le LabCom élira prochainement domicile dans des locaux privés flambants neufs à Besançon, sur deux étages d’un complexe entièrement consacré à l’activité sportive et à ses liens avec la santé. Coureurs cyclistes, ingénieurs et scientifiques se partageront un espace doté d’équipements de pointe comme une Thermo-Room accumulant la chaleur jusqu’à 35°C pour placer les coureurs en contexte de température extrême, ou une chambre hypoxique reproduisant des conditions d’altitude comparables à celles du col du Galibier. Des équipements au service de l’entraînement comme de la recherche, avec des projets au croisement de différentes disciplines, et pour bon nombre menés en partenariat avec l’industrie.

Projets au sommet

Il s’agit par exemple d’étudier les effets de la chaleur sur un équipement, non seulement les réponses des textiles utilisés, mais aussi le ressenti de l’athlète grâce à des mesures biomécaniques et physiologiques. « Une autre étude concerne l’optimisation de l’interface entre un athlète et son matériel, du casque aux chaussures qu’il porte lors de son entraînement ou d’une compétition », explique-t-on du côté des dirigeants. Les progrès techniques ont révolutionné certains équipements, mais parfois au prix d’un manque de confort pour l’athlète. Cette étude, qui fera l’objet d’une thèse, veillera à préconiser des solutions pour améliorer la performance sportive en tenant compte des perceptions du coureur ». Enfin, une étude programmée l’an prochain s’attachera à connaître la réponse mécanique d’un vélo sollicité lors d’un sprint ou de la montée d’un col en haute montagne, grâce à des capteurs placés sur le cadre. Car si l’athlète souffre, le matériel aussi… À quelques tours de roue du Tour de France, l’un des évènements sportifs les plus suivis au monde, manager son équipe et son matériel représente aussi un challenge.

Crédit photo : Pixabay
Contact :
LabCom LAME
Alain Groslambert / Frédéric Grappe
Tél. +33 (0)6 65 61 30 22
retour