Site de l'université de Franche-Comté
En Direct

L'engagement social des étudiants internationaux reconnu à l'Université

Vignette du numéro 276 de Mai 2018

Article publié dans le numéro 276 de Mai 2018
Voir le sommaire
Télécharger le numéro


C’est à Besançon, ville de tradition solidaire et ouverte sur le monde, que l’engagement social des étudiants internationaux, pour la première fois en France, peut être reconnu dans un diplôme universitaire. Une expérience menée avec succès depuis deux ans par une équipe très motivée…

 

Ils viennent de tous les continents, de Roumanie, de Colombie ou de Chine, maîtrisent parfois très peu la langue française, et ont tout à découvrir de la ville, de la région et du pays qui seront les leurs pour quelques mois, voire plusieurs années. L’engagement social est pour eux un moyen utile et valorisant de prendre part à la vie de leur cité d’adoption. Un engagement que l’antenne locale de l’association Erasmus Student Network (ESN) a proposé à l’université de reconnaître dans les diplômes qu’elle va leur délivrer. C’est désormais chose faite. Depuis la rentrée 2016, et à titre d’expérience, l’université de Franche-Comté donne la possibilité aux étudiants internationaux de suivre une unité d’enseignement libre (UEL), portée par ESN Besançon et le Centre de linguistique appliquée (CLA), qui fera inscrire trois crédits ECTS1 à leur parcours, et sera mentionnée sur leur supplément au diplôme.

animation école ESN

À l’association ESN, hébergée à proximité de la Direction des relations internationales et de la francophonie de l’université, Manon Suchet est en charge de ce projet. « Les étudiants volontaires s’engagent dans des activités sociales auprès de différents groupes sur Besançon, grâce aux collaborations que nous développons avec diverses structures et associations. » Le contact est établi avec des personnes âgées autonomes, auprès de qui des ateliers cuisine, jeux et autres sorties font recette. Les élèves, de l’école maternelle au lycée, constituent un auditoire auprès de qui susciter esprit d’ouverture et curiosité pour d’autres horizons, grâce à des présentations du pays d’origine des intervenants. Des activités sont développées auprès de personnes en situation de handicap, de pauvreté ou sans domicile fixe. « Nous accompagnons les étudiants dans un premier temps, ensuite ils travaillent en toute autonomie auprès d’un groupe », précise Manon Suchet. Cinq temps d’activité sont requis au cours d’un semestre pour valider l’UEL, mais bien souvent les étudiants se piquent au jeu du bénévolat et poursuivent l’action engagée. Une expérience qu’ils renouvellent parfois même de retour dans leur pays, comme cet étudiant mexicain qui s’est investi dans sa région à la suite des tremblements de terre de septembre dernier au Mexique. Trente à quarante étudiants s’impliquent ainsi dans la vie locale chaque semestre. L’association organise cinq ou six activités hebdomadaires, soit plus de cent cinquante depuis la rentrée 2016 ! La pratique de la langue « en immersion » permet de leur faire réaliser d’importants progrès, évalués lors d’un test par une enseignante du CLA.

L’expérience bisontine, après seulement deux années de fonctionnement, est reconnue dans le cadre d’un projet européen coordonné par ESN international : elle fait aujourd’hui l’objet d’une diffusion auprès d’autres universités en France et en Europe. Heureuse de pouvoir donner des outils à d’autres, fière du travail accompli au nom de l’association, Manon Suchet et des bénévoles de l’association ont rédigé à leur intention un guide sur les pratiques de l’engagement social à Besançon. Une histoire à suivre hors frontières…

 

1 ECTS : European Credit Transfer and accumulation System

Contact :

Manon Suchet - ESN Besançon