Site de l'université de Franche-Comté
En Direct

Nouveaux projets pour cellules reprogrammées

Vignette du numéro 275 de Mars 2018

Article publié dans le numéro 275 de Mars 2018
Voir le sommaire
Télécharger le numéro


Soutenu par le cinquième programme Interreg franco-suisse, le projet CELESTE vient de démarrer. Poursuivant un double objectif, la mise au point de thérapies et le développement de connaissances concernant certaines maladies sanguines, il implique l’équipe de Philippe Saas au laboratoire Interactions hôte-greffon-tumeur & ingénierie cellulaire et génique.

Au cœur de ce projet, les cellules souches pluripotentes induites sont des cellules ramenées à un état originel après manipulation génétique. Comme réinitialisées, ces cellules sont susceptibles d’être reprogrammées pour acquérir une nouvelle fonction. Prélevées chez l’être humain, notamment sur la peau (fibroblaste), elles sont l’objet de leur remise à zéro en laboratoire. Dans le cadre du projet CELESTE, elles serviront à fabriquer in vitro des cellules souches hématopoïétiques, à l’origine des cellules sanguines de notre organisme, et des cellules macrophages, chargées au naturel de débarrasser l’organisme des cellules mortes, poussières indésirables et autres agents pathogènes qui l’affectent.

Les macrophages sont utilisés pour la mise au point du SuperMApo®, développé par la toute jeune société MED’INN’ Pharma pour le traitement personnalisé de maladies inflammatoires.

« Actuellement, ces macrophages sont prélevés dans les échantillons sanguins mis à disposition par l’Établissement français du sang. Leur production en laboratoire serait une alternative pour s’assurer de la disponibilité de cette matière première », explique Sylvain Perruche, dirigeant de MED’INN’ Pharma.

Pour l’équipe du Dr Marie-José Stasia-Pauger de l’université Grenoble Alpes, qui porte le projet aux côtés du Pr Karl-Heinz Krause à l’université de Genève, ces cellules pourraient aider à la mise au point d’un traitement contre la granulomatose septique chronique, une maladie rare du sang, dont elle est spécialiste.

Outre ces aspects thérapeutiques, le projet CELESTE a pour objectif la modélisation de maladies du sang encore mal connues chez l’homme : l’inoculation de cellules souches pluripotentes induites à des souris permettrait d’observer chez elles les caractéristiques et l’évolution de ces maladies, puis de développer et d’évaluer des thérapies innovantes en réponse.

Le projet CELESTE bénéficie d’un financement de près de 670 000 euros prévu sur deux ans, assuré par les partenaires impliqués : les universités de Genève, de Grenoble Alpes et de Franche-Comté, la spin-off française MED’INN’ Pharma, les sociétés suisses NANOLIVE et NEURIX, et par l’Europe par le biais du FEDER, la confédération suisse, les cantons de Vaud et de Genève.

 

Contact :

Philippe Saas - Laboratoire Interactions hôte-greffon-tumeur & ingénierie cellulaire et génique

EFS Bourgogne - Franche-Comté / Université de Franche-Comté / INSERM

Tél. +33 (0)3 81 61 56 15

 

Sylvain Perruche - MED’INN’ Pharma

Tél. +33 (0)3 81 61 85 26