Site de l'université de Franche-Comté
En Direct

Tumeurs cancéreuses : la piste du cholestérol

Vignette du numéro 270 de Mai 2017

Article publié dans le numéro 270 de Mai 2017
Voir le sommaire
Télécharger le numéro


La mise en évidence des mécanismes d’activation du système immunitaire par la voie de signalisation LXR permet aux chercheurs de comprendre comment le cholestérol pourrait favoriser la production et la prolifération de cellules cancéreuses.

 

L’activité des cellules de l’organisme est régie par un système complexe de communication appelé signalisation cellulaire. La voie de signalisation LXR, une protéine présente dans le noyau des cellules, est par exemple très connue pour son action de « nettoyage » des cellules indésirables dans le cas de l’athérosclérose. Cette voie de signalisation a-t-elle également un rôle à jouer dans l’activation du système immunitaire ? C’est la question que se sont posée l’équipe du Pr David Masson1, spécialiste de la voie de signalisation LXR à Dijon, et celle du Pr Philippe Saas2, spécialiste à Besançon de l’étude des cellules dendritiques plasmacytoïdes (PDC), des cellules très impliquées dans le déclenchement de la réponse du système immunitaire. L’intuition des chercheurs s’est révélée bonne : la voie de signalisation LXR, stimulée par des microparticules plaquettaires, elles-mêmes dotées de propriétés anti-inflammatoires, est bien opérationnelle pour réguler le système immunitaire.

Cette découverte majeure et conjointe marque en 2010 le début d’une coopération scientifique pérenne entre les deux équipes, qui prendra davantage d’envergure encore avec la création du laboratoire d’excellence LipSTIC3, élu au programme des Investissements d’avenir de l’État français. C’est dans ce contexte qu’Adam Ceroi, doctorant dans l’équipe de Philippe Saas, va travailler pendant trois ans.

Il observe que la voie LXR, lorsqu’elle est fortement stimulée sous l’effet d’une certaine molécule chimique (agoniste de LXR), est capable de tuer les PDC. Le jeune chercheur va plus loin encore et vérifie que le mécanisme se produit envers les PDC spécifiquement impliquées dans le développement de certaines leucémies aigües. « Deux molécules chimiques ont été utilisées pour confirmer les résultats et démontrer l’intérêt de la voie LXR pour lutter contre ces cellules cancéreuses », explique Philippe Saas. Et mettre en lumière que c’est le métabolisme du cholestérol qui est ici en jeu. Le cholestérol intervient dans la construction des membranes cellulaires. Présent en excès, il favorise la fabrication des cellules cancéreuses. L’activation de la voie LXR permet d’éliminer le cholestérol et de lui faire retrouver un métabolisme normal. « Ces travaux apportent une nouvelle preuve de l’implication du cholestérol dans la prolifération des tumeurs, une piste encore peu explorée comparativement à celle de sa responsabilité dans le développement des maladies cardiovasculaires. »

retour haut de page

évolution cellules cancéreuses

La filipine est une substance chimique permettant de marquer le contenu en cholestérol des cellules. Les deux

traitements stimulent la sortie du cholestérol de la cellule, comme le prouve la baisse d'intensité du marquage.



Ces recherches sont favorisées par le laboratoire LipSTIC et sa plateforme de lipidomique, dédiée à la quantification et à l’analyse d’un très grand nombre de lipides, qui se révèle être l’une des plus performantes en France, et de la plateforme CLIPP, tournée vers l’étude des protéines. L’ensemble constitue un dispositif de premier plan au service de l’utilisation des lipoprotéines dans la lutte contre les pathologies, un concept développé depuis une vingtaine d’années en France et notamment dans la région Bourgogne - Franche-Comté.

 

1 Centre de recherche Lipides nutrition cancer

2 Laboratoire Interactions hôte-greffon-tumeur & ingénierie cellulaire et génique

3 LipSTIC – Lipoprotéines et santé : prévention et traitement des maladies inflammatoires non vasculaires et du cancer, est un laboratoire d’excellence coordonné par Laurent Lagrost à Dijon

 

Contact :

Philippe Saas

Laboratoire Interactions hôte-greffon-tumeur & ingénierie cellulaire et génique

EFS Bourgogne - Franche-Comté / Université de Franche-Comté / INSERM

Tél. +33 (0)3 81 61 56 15

retour haut de page