Site de l'université de Franche-Comté
En Direct

Écouter le monde

Vignette du numéro 269 de Mars 2017

Article publié dans le numéro 269 de Mars 2017
Voir le sommaire
Télécharger le numéro


vitrine avec instruments

Trois établissements suisses ont décidé d’accorder leurs violons pour composer le programme d’une formation empruntant à la musicologie, à la pratique musicale et à l’ethnologie. La Haute école de musique de Genève-Neuchâtel (l’équivalent du conservatoire français), l’Unité de musicologie de l’université de Genève, et l’Institut d’ethnologie de l’université de Neuchâtel ont créé de concert à la rentrée 2016 le Master of arts en ethnomusicologie, « le premier en Suisse et l’un des rares dans le monde à proposer une approche aussi riche et interdisciplinaire », confie Yann Laville, responsable de la filière à l’université de Neuchâtel. Car l’offre, en Suisse et de manière plus générale en Europe, est jusqu’à présent demeurée cloisonnée, et ce malgré quelques tentatives de rapprochements disciplinaires.

L’ethnomusicologie est aujourd’hui servie par une série de conjonctions jouant en sa faveur : l’interdisciplinarité croissante du monde académique, l’ouverture des conservatoires aux musiques populaires et/ou extra-européennes, l’essor commercial des « musiques du monde », le développement des projets de coopération culturelle internationaux, la reconnaissance du « patrimoine culturel immatériel », la numérisation d’archives et plus généralement l’ouverture que représente internet. « L’idée est donc d’ouvrir le champ à toutes les musiques, qu’elles soient populaires ou savantes, d’ici ou d’ailleurs, en les étudiant dans leur contexte social », explique Yann Laville.

La musique devient par ricochet le moyen de se mettre à l’écoute du monde. « La formation s’adresse aux étudiants désireux d’élargir leurs horizons musicaux et de mieux comprendre les dynamiques sociales, marchandes ou identitaires qui s’échafaudent autour des patrimoines sonores. »


Préparé en deux ans, de niveau Bac +5, le master ouvre sur la recherche ou une poursuite d’études dans les conservatoires étrangers, prépare à une carrière dans des institutions culturelles (musées, archives), la création artistique, l’organisation d’événements, l’édition musicale…

Contact :

Yann Laville - Institut d’ethnologie

Université de Neuchâtel

Tél. +41 (0)32 718 17 10