Site de l'université de Franche-Comté
En Direct

Un master Systèmes embarqués et énergie à l’UTBM

Vignette du numéro 229 de Mars 2010

Article publié dans le numéro 229 de Mars 2010
Voir le sommaire
Télécharger le numéro


En six mois de formation et six mois de stage en entreprise, les étudiants du nouveau master Systèmes embarqués et énergie vont pouvoir appréhender de façon pragmatique les problématiques technologiques de cette famille de produits en plein boom. Un aspect « main à la pâte » que revendique Abdellatif Miraoui, à Belfort (90).

 

 

Crédit : UTBM / Marc Barral Barron 

Crédit : UTBM / Marc Barral Barron

 

 

Les domaines d’application du nouveau master Systèmes embarqués et énergie (SEE) sont nombreux : les actionneurs et l’énergie, l’énergie électrique embarquée, son stockage et sa gestion, les systèmes embarqués critiques, l’électronique grand public ou encore les grands systèmes d’information comme le trafic aérien, les réseaux de distribution d’énergie… « Nos voitures, par exemple, sont pleines d’électronique, à tel point que les garagistes ne savent plus les réparer. Il y a un vrai besoin de technologie et de suivi d’évolution de cette technologie », estime Abdellatif Miraoui, professeur à l’UTBM et cheville ouvrière de l’établissement pour ce nouveau master ayant reçu une habilitation conjointe avec l’université Henri Poincaré de Nancy (UHP) et l’Institut polytechnique de Lorraine, à Nancy également (INPL). Après une première collaboration sur le master Procédés et traitement de l’énergie, le rapprochement pédagogique entre les universités lorraines et franc-comtoise a ainsi repris, pour mieux coller au tissu industriel.

 

Pour l’UTBM, la spécialité relevait de l’évidence. Les systèmes embarqués colorent fortement l’industrie du nord Franche-Comté et la petite sœur de l’université de technologie de Compiègne baigne dans ces problématiques. Depuis septembre, sur le campus belfortain de Techn’Hom, elle assure ainsi l’option Énergie électrique embarquée du master 2. Une première promotion de dix-huit élèves-ingénieurs ou titulaires d’un master 1 découvre le nouveau cursus portant sur cette discipline en plein essor. La formation a pour objectif de donner aux étudiants des capacités d’adaptation aux nouveaux enjeux en termes de conception, de caractérisation et de réalisation de systèmes embarqués. « Nos jeunes diplômés, lorsqu’ils arrivent dans l’industrie, doivent apporter quelque chose de plus », poursuit l’enseignant-chercheur. « Vingt pour cent de nos enseignements portent sur des technologies qui ne sont pas encore complètement matures, des technologies innovantes ».

 

 

Une offre complète sur l’embarqué

Ce master 2 complète la palette Systèmes embarqués des enseignements de l’UTBM, qui propose également une formation d’ingénieurs et une autre par apprentissage. « On a désormais trois formations de niveaux différents autour de cette mouvance de l’énergie et des systèmes embarqués, avec trois moyens d’accès différents », se félicite Abdellatif Miraoui. « Cela représente une offre complète, mais en même temps on mutualise. On a beaucoup de moyens en la matière, des maquettes pédagogiques et didactiques sur l’énergie, la pile à combustible, les véhicules électriques et hybrides. On fabrique nous-mêmes notre matériel pédagogique, on assure une forte veille technologique, et on part de l’idée dans l’industrie. Nos formations sont davantage pour les PME que pour les grosses entreprises. Les PME n’ont pas le temps d’enrichir leur potentiel ». Pour la mise en place du master SEE, les moyens scientifiques et technologiques de l’université de technologie franc-comtoise ont été reconnus de qualité A par l’Agence de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES). Un bel encouragement pour Belfort.

 

 

Contact : Abdellatif Miraoui

Systèmes et transports

Université de technologie de Belfort - Montbéliard

Tél. (0033/0) 3 84 58 34 10

 

Retour en haut de page